Le Droit de grève en France existe bel et bien

Le travail est une activité qui permet à tout citoyen d’être épanoui, et de prendre soin de sa famille y compris lui même. L’évolution d’une entreprise ne peut se faire sans l’implication de ses employés, et c’est la raison pour laquelle ceux ci doivent être bien traités. Malheureusement ce n’est pas toujours le cas, et plusieurs subissent des faits anormaux, ou alors travaillent dans des mauvaises conditions, d’où le droit de grève. Ce dernier est instauré pour dénoncer certains abus ou manquements dans l’exercice d’une fonction bien déterminée. Cependant, il faut savoir que même une grève doit obligatoirement répondre à certains critères.

grève

Les conditions d’acceptation d’une grève

En France, le droit de grève est instauré par la loi Ollivier le vingt cinq mai mil huit soixante quatre, et reconnu par la constitution à l’article sept du préambule le vingt sept Octobre mil neuf cent quarante six.
Chaque salarié a donc le droit de gréver mais à certaines conditions près, car la grève doit répondre à certaines caractéristiques à savoir: le caractère collectif, l’arrêt total du travail, et des revendications d’ordre professionnelles. Ceci dit, la grève ne peut pas être faite par une seule personne, elle ne doit non plus faire l’objet d’une cessation partielle ou momentanée, et les raisons doivent rester dans le cadre professionnel. Une grève ne respectant pas tous ces trois critères sera sanctionnée rigoureusemnt par la loi.
Cela dit, certains hésitent souvent à le faire pour éviter que ça tourne mal et qu’ils perdent leur travail qu’ils ont pour la plus part mis du temps à trouver.

Laisser un commentaire