En route vers les flamants roses en Camargue

Nulle part ailleurs en Europe du Sud vivent plus de flamants roses. Avec les chevaux sauvages et les taureaux noirs, ils façonnent le paysage de Carmargue. Les seuls oiseaux d’eau rose connus des zoos peuvent être observés à l’un des nombreux Etangs dans la nature. Par exemple, à l’Etang de Vaccares, au cœur de la Camargue, qui est une réserve naturelle depuis 1970. L’Etang peut être contourné à la journée en vélo (environ 70 kilomètres) ou à une demi-heure de marche du centre d’information de La Capelliere à travers marais, roseaux, roseaux et marais salé. La D 36b sur la rive est du lac salé vous amène toujours très près de l’Etang, de sorte que vous pouvez observer les colonies de lemming encore et encore, pour ainsi dire, depuis le bord de la route.

Parc ornithologique et centre d’information

Vous verrez certainement les magnifiques oiseaux dans le Parc Ornithologique à 4 km au nord de Saintes-Maries-de-la-Mer. Dans le parc ornithologique et le centre d’information, l’écosystème du Carmargue est expliqué et des faits intéressants sur la culture du riz sont présentés. Derrière l’entrée du parc, il y a une grande variété d’oiseaux indigènes dans de grands enclos en plein air et en plein air. Les flamants roses peuvent également être observés et photographiés ici à courte distance. De plus, une promenade sur une digue avec des stands d’observation à travers le marais salé, autrement impraticable, est possible.

A l’entrée du parc, vous trouverez un petit plan d’ensemble des installations et des sentiers. Le parc est ouvert tous les jours à partir de 9h, en hiver à partir de 10h jusqu’au coucher du soleil. Surtout vers le soir, l’atmosphère ici est particulièrement belle. Le seul inconvénient, cependant, qui s’applique à l’ensemble du Carmargue, est qu’il y a d’innombrables moustiques ici en été et en automne, qui peuvent parfois se transformer en véritable fléau. L’anti-moustique est donc une partie essentielle de vos bagages pendant cette période.

Saintes-Maries-de-la-Mer

Saintes-Maries-de-la-Mer est une station balnéaire d’environ 2500 habitants en bordure de la Camargue. Alors que les gens vivaient autrefois de la pêche et de l’agriculture, c’est aujourd’hui le tourisme qui détermine complètement le village. Aujourd’hui, il est très agréable de partir en hôtel Saintes Maries de la Mer pour découvrir cette magnifique destination.

Une fois par an, le 24 mai, Saintes-Maries-de-la-Mer se transforme pendant quelques jours en « capitale » des Sinti et des Roms, dont des milliers viennent de toute l’Europe. La raison en est le pèlerinage en l’honneur de Sainte Sarah (aussi appelée Sarah noire), la patronne des gitanes. Selon la légende, elle est venue en bateau dans le sud de la France comme servante avec les trois saintes Marie-Salomé de Galilée, Marie-Madeleine et Marie de Cléophas, qui fut le point de départ de la diffusion du christianisme en Camargue et en Provence.

Habituellement, un pèlerinage donne aux pèlerins l’occasion d’une contemplation intérieure et d’une réflexion. La fête de Sainte Sarah est tout à fait différente : sur une période de plusieurs jours, les Sinti et les Roms célèbrent dans les rues et sur les places des Saintes-Maries-de-la-Mer. La musique joyeuse des Gitanes peut être entendue de partout. Les gens dansent, rient, mangent et boivent. Pour la procession, la statue de Sarah noire est prise dans la crypte de l’église fortifiée Notre Dame de la Mer, où elle s’attarde le reste de l’année, enveloppée dans de nombreuses belles robes. Ensuite, il est transporté à travers le village vers la mer accompagné de milliers de pèlerins. Le point culminant du pèlerinage est le moment où Sainte Sarah est portée à la mer sur des chevaux blancs de Camargue, accompagnée de cavaliers décorés de façon festive et humidifiée avec de l’eau. La rencontre avec l’élément eau représente la purification de l’esprit et de l’âme.

Laisser un commentaire